XPO Logistics annonce ses résultats du deuxième trimestre 2022 et relève ses prévisions financières pour l’année 2022

Communiqué de presse | Greenwich, Conn. | 4 août 2022

Camion XPO roulant sur route.

Annonce des résultats records pour le deuxième trimestre en termes de revenus, de bénéfice net des activités poursuivies et de BAIIA ajusté
 
Améliore le ratio d’exploitation LTL nord-américain à 82,5 % et améliore le ratio d’exploitation ajusté de 70 points de base en glissement annuel à 80,4 %
 
Croissance du volume de courtage de camions en Amérique du Nord de 16 % en glissement annuel
 
Réduit le levier net à 1,8 x

XPO Logistics, Inc. (NYSE : XPO) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2022.
 
Les revenus ont atteint 3,23 milliards USD dans le deuxième trimestre, comparativement à 3,19 milliards USD pendant la même période en 2021. Le bénéfice net des activités poursuivies attribuables aux actionnaires ordinaires a atteint 141 millions USD au deuxième trimestre, comparativement à 113 millions USD pendant la même période en 2021. Le bénéfice d’exploitation a atteint 230 millions USD au deuxième trimestre, comparativement à 191 millions USD pour la même période en 2021. Le bénéfice dilué des activités poursuivies par action a atteint 1,22 $ au deuxième trimestre, comparativement à 1,00 $ pendant la même période en 2021.
 
Le bénéfice net ajusté des activités poursuivies attribuable aux actionnaires ordinaires, une mesure financière non conforme aux PCGR a augmenté à 209 millions USD au deuxième trimestre, contre 138 millions USD pendant la même période en 2021. Le bénéfice dilué ajusté des activités poursuivies par action, une mesure financière non conforme aux PCGR, a atteint 1,81 $ au deuxième trimestre, comparativement à 1,22 $ pendant la même période en 2021.
 
Le bénéfice ajusté avant intérêts, les impôts et les amortissements (« BAIIA ajusté »), une mesure financière non conforme aux PCGR, a atteint 405 millions USD au deuxième trimestre, comparativement à 330 millions USD pendant la même période en 2021.
 
Au deuxième trimestre de 2022, l’entreprise a généré 199 millions USD de flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation, et 73 millions USD de flux de trésorerie disponible, une mesure financière non conforme aux PCGR.
 
Les rapprochements des mesures financières non conformes PCGR utilisés dans la présente sont affichés dans les tableaux financiers ci-joints.
 
Prévisions financières relevées pour 2022
 
 L’entreprise a relevé ses objectifs annuels pour le BAIIA ajusté, la dépréciation et l’amortissement et le flux de trésorerie disponible, et a mis à jour les paramètres sous-jacents : 
 
·       BAIIA ajusté de 1,40 milliard USD à 1,43 milliard USD, une augmentation par rapport à l’objectif précédent de 1,35 milliard USD à 1,39 milliard USD :
—   comprend le BAIIA ajusté du troisième trimestre de 330 millions USD à 345 millions USD, à l’exclusion des gains sur les ventes de biens immobiliers;
—   les expéditions LTL en Amérique du Nord devraient générer au moins 1 milliard USD de BAIIA ajusté pour l’ensemble de l’année, y compris des gains sur les ventes de biens immobiliers pouvant atteindre 50 millions USD au quatrième trimestre;
·       augmentation de plus de 100 points de base du ratio opérationnel nord-américain ajusté en LTL sur 12 mois, hors gains sur les ventes de biens immobiliers, inchangé;
·       amortissement d’environ 385 millions USD, à l’exclusion de l’amortissement des actifs incorporels liés à l’acquisition, inchangé;
·       charges d’intérêts de 145 millions USD à 150 millions USD, soit une diminution par rapport à l’objectif précédent de 150 millions USD à 160 millions USD;
·       taux d’imposition effectif de 24 % à 25 %, inchangé; et
·       BPA dilué ajusté de 5,55 USD à 5,90 USD, soit une augmentation par rapport à l’objectif précédent de 5,20 USD à 5,60 USD; exclut l’amortissement des actifs incorporels liés à l’acquisition, et suppose 117 millions d’actions diluées en circulation à la fin de l’année 2022.
 
En ce qui concerne les flux de trésorerie 2022, les objectifs sont :
 
·       dépenses brutes en immobilisations de 500 à 550 millions USD, inchangées;
·       dépenses en capital nettes de 425 millions USD à 475 millions USD, inchangées; et
·       flux de trésorerie disponible de 425 millions USD à 475 millions USD, en excluant tous les impacts liés aux transactions, soit une augmentation par rapport à l’objectif précédent de 400 millions USD à 450 millions USD.
 
Les perspectives ne tiennent pas compte de la scission prévue de la plateforme de courtage technologique de l’entreprise ou de la cession de l’activité européenne.
 
Commentaires du PDG
Le président-directeur général de XPO Logistics, Brad Jacobs, a déclaré : « Au deuxième trimestre, tous nos indicateurs ont dépassé les prévisions et le consensus. Il s’agit du neuvième trimestre consécutif au cours duquel notre entreprise a dépassé le BAIIA ajusté. Notre réseau d’expéditions LTL en Amérique du Nord et notre plateforme de courtage technologique ont pris un élan considérable à l’approche de la scission, alors que nous prévoyons de séparer ces activités en entreprises indépendantes. 
Dans le secteur des expéditions LTL, Mario Harik a mené son équipe à un chiffre d’affaires record au deuxième trimestre, ainsi qu’à un ratio d’exploitation de 82,5 % et à un ratio d’exploitation ajusté de 80,4 %. Il s’agit de notre meilleur ratio d’exploitation ajusté trimestriel à ce jour, excluant l’immobilier, avec une amélioration de 70 points de base en glissement annuel, en voie de réaliser une amélioration de plus de 100 points de base cette année. Le rendement, excluant le carburant, s’est accéléré de 11 % en glissement annuel. Nous avons maintenu le plus haut niveau de fluidité du réseau depuis 2020 et remporté un nombre record de nouvelles affaires au cours du trimestre. Nous avons également doublé notre production de fabrication de remorques en glissement annuel.
Dans notre division de transport nord-américaine, dirigée par Drew Wilkerson, notre activité de courtage de camions a une fois de plus nettement dépassé le secteur. Nous avons réalisé notre septième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres du volume dans le courtage de camions, en hausse de 16 % en glissement annuel. Notre plateforme numérique XPO Connect est le moteur de cette croissance, avec une augmentation de 74 % du nombre moyen d’utilisateurs hebdomadaires de transporteurs en glissement annuel et 80 % des commandes créées ou couvertes numériquement, contre 74 % au premier trimestre. »
M. Jacobs a poursuivi : « Aujourd’hui, nous avons annoncé le BAIIA ajusté le plus élevé de tous les trimestres de notre histoire, et nous avons relevé nos prévisions pour l’année 2022. Notre entreprise affiche un rendement du capital investi de 38 %, un effet de levier net de 1,8 x et de multiples catalyseurs de création de valeur largement indépendants de la macro. Après la scission prévue au quatrième trimestre, nous aurons deux entreprises solides et autonomes avec de longues pistes de croissance des bénéfices. »   
 
Résultats par secteur d’activité

  • Expéditions LTL en Amérique du Nord (LTL) : Le secteur a généré des revenus de 1,2 milliard USD au deuxième trimestre de 2022, comparativement à 1,1 milliard USD pendant la même période en 2021. La croissance des revenus d’une année à l’autre reflète principalement une augmentation du rendement.
     
    Le bénéfice opérationnel du secteur a atteint 216 millions USD au deuxième trimestre 2022, comparativement à 187 millions USD pour la même période en 2021. Le BAIIA ajusté pour le deuxième trimestre 2022, qui n’a enregistré aucune vente immobilière, était de 294 millions USD; comparativement à un BAIIA ajusté pour le deuxième trimestre 2021 de 258 millions USD, ou 253 millions USD, excluant les gains sur les ventes immobilières.
     
    Le ratio d’exploitation du deuxième trimestre de 2022 a été de 82,5 %. Le ratio d’exploitation ajusté, excluant les gains sur les ventes immobilières, s’est amélioré de 70 points de base en glissement annuel pour s’établir à 80,4 %.
     
    ·       Courtage et autres services : Les revenus du secteur ont atteint 2,07 milliards USD au deuxième trimestre 2022, comparativement à 2,16 milliards USD pendant la même période en 2021. La baisse des revenus est principalement attribuable à la vente de notre activité intermodale nord-américaine en mars 2022, qui a eu une incidence sur les revenus de 266 millions USD, et sur les taux de change, qui ont eu une incidence sur les revenus d’environ 72 millions USD. Les revenus du deuxième trimestre de 2022 ont profité d’une augmentation en glissement annuel du volume de courtage de camions en Amérique du Nord, grâce à notre plateforme numérique, ainsi que de prix élevés dans l’ensemble du secteur. 
                                                                             
    Le résultat opérationnel du secteur s’est élevé à 93 millions USD au deuxième trimestre 2022, contre 67 millions USD pendant la même période en 2021. Le BAIIA ajusté a atteint 152 millions USD au deuxième trimestre de 2022, comparativement à 130 millions USD pendant la même période en 2021. Les augmentations en glissement annuel du BAIIA ajusté sont principalement attribuables à la hausse des revenus du courtage de camions et des autres services de courtage en Amérique du Nord, partiellement contrebalancée par la hausse des coûts de transport et de rémunération des tiers et par la vente des activités intermodales.
     
    Les revenus du courtage de camions en Amérique du Nord ont augmenté de 24 % pour atteindre 755 millions USD au deuxième trimestre 2022, comparativement à 607 millions USD pendant la même période en 2021. L’augmentation du chiffre d’affaires est principalement due à une augmentation de volume de16 % en glissement annuel.
     
    ·       Siège social : Les charges du siège social se sont élevées à 79 millions USD au deuxième trimestre de 2022, comparativement à 63 millions USD pendant la même période en 2021. En excluant 38 millions USD de dépenses, principalement liées à la scission à venir et aux ajustements du fonds de roulement pour la vente de l’activité intermodale, le BAIIA ajusté de l’entreprise a représenté une dépense de 41 millions USD au deuxième trimestre 2022, comparativement à 58 millions USD pendant le deuxième trimestre 2021.
     
    Liquidité et désendettement
     
    Au 30 juin 2022, l’entreprise disposait de plus de 1,4 milliard USD de liquidités totales, dont 436 millions USD de trésorerie et équivalents de trésorerie et environ 1,0 milliard USD de capacité d’emprunt disponible. Le ratio d’endettement net au 30 juin était de 1,8 x, en baisse par rapport à 2,0 x au 31 mars 2022, et se situe dans la fourchette cible de l’entreprise de 1,0 x à 2,0 x.
     
    L’effet de levier net correspond à une dette nette de 2,48 milliards USD, divisée par un BAIIA ajusté de 1,36 milliard USD pour la période de 12 mois ayant pris fin le 30 juin 2022.
     
    Annonce de la marque dérivée RXO
     
    En juillet, XPO a annoncé que la scission prévue de sa plateforme de courtage technologique en Amérique du Nord s’appellera RXO et sera mise en marché avec le slogan « Une capacité massive. Une technologie de pointe. » La nouvelle marque est affichée sur une page de renvoi, RXO.com, où les visiteurs peuvent s’inscrire pour recevoir des informations sur les étapes à venir. XPO prévoit de finaliser la transaction de scission au quatrième trimestre de 2022.
     
    Conférence téléphonique 
     
    L’entreprise tiendra une conférence téléphonique le vendredi 5 août 2022, à 8 h 30, heure de l’Est. Les participants peuvent appeler le numéro sans frais (à partir des États-Unis et du Canada) 1 877 269-7756; les appelants internationaux doivent composer le +1 201 689-7817. Une retransmission en direct de la conférence sera disponible dans la section sur les relations investisseurs du site Web de l’entreprise, xpo.com/investors. La conférence sera archivée jusqu’au 5 septembre 2022. Pour accéder à la retransmission par téléphone, composez le numéro sans frais (à partir des États-Unis ou du Canada) 1 877 660-6853; les appelants internationaux composent le +1 201 612-7415. Utilisez le mot de passe du participant 13731410.
     
    À propos de XPO Logistics
     
    XPO Logistics Inc. (NYSE : XPO) est l’un des principaux fournisseurs de services de transport de marchandises, principalement les chargements partiels (LTL) et le courtage de camions. XPO utilise sa technologie exclusive, notamment le marché de fret automatisé de pointe XPO ConnectMD, pour déplacer efficacement les marchandises dans les chaînes d’approvisionnement. Le réseau mondial de l’entreprise dessert 50 000 expéditeurs, soit environ 749 emplacements et 43 000 employés, et son siège social est situé à Greenwich, au Connecticut. Consultez xpo.com et europe.xpo.com pour plus de renseignements et connectez-vous avec XPO sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram et YouTube.
     


     
    Mesures financières non conformes aux PCGR
     
    Comme l’exigent les règles de la Securities and Exchange Commission (« SEC »), nous effectuons des rapprochements de mesures financières non conformes aux PCGR contenues dans ce communiqué de presse avec la mesure la plus directement comparable en vertu des PCGR, qui sont présentées dans les tableaux financiers joints à ce communiqué de presse.
     
    Les mesures financières non conformes aux PCGR de XPO utilisées dans ce communiqué de presse comprennent : le bénéfice ajusté avant intérêts, les impôts et les amortissements (« BAIIA ajusté ») sur une base consolidée et avant les dépenses corporatives et les éliminations intersectorielles; la marge BAIIA ajustée sur une base consolidée; le bénéfice net ajusté des activités poursuivies attribuable aux actionnaires ordinaires et le bénéfice dilué ajusté des activités poursuivies par action (« BPA ajusté »); la marge (revenus moins coûts du transport et des services) et la marge en pourcentage du chiffre d’affaires (% de marge dans les revenus) par offre de services; les flux de trésorerie disponibles; le bénéfice d’exploitation ajusté (incluant et excluant les gains sur les transactions immobilières) pour notre secteur nord-américain LTL; et le BAIIA ajusté excluant les gains sur les transactions immobilières pour notre secteur nord-américain LTL; le rendement du capital investi (RCI) sur une base consolidée; l’endettement net et la dette nette.
     
    Nous pensons que les mesures financières ajustées ci-dessus facilitent l’analyse de nos opérations commerciales en cours, car elles excluent les éléments qui peuvent ne pas refléter, ou ne pas être liés à la performance opérationnelle de base de XPO et de ses secteurs commerciaux. Elles peuvent aider les investisseurs à établir des comparaisons avec les périodes précédentes et à évaluer les tendances de nos activités sous-jacentes. D’autres entreprises peuvent calculer ces mesures financières non conformes aux PCGR différemment et, par conséquent, nos mesures peuvent ne pas être comparables à celles d’autres entreprises ayant un titre semblable. Ces mesures financières non conformes aux PCGR ne doivent être utilisées que comme mesures supplémentaires de notre performance opérationnelle.
     
    Le BAIIA ajusté, le bénéfice net ajusté des activités poursuivies attribuables aux actionnaires ordinaires, ainsi que le BPA ajusté, comprennent des ajustements pour les coûts de transaction et d’intégration, ainsi que des coûts de restructuration et autres ajustements, comme indiqué dans les tableaux ci-joints. Les ajustements liés aux transactions et à l’intégration sont généralement des coûts supplémentaires résultant d’une acquisition, d’une cession ou d’une scission réelle ou planifiée, et peuvent inclure des coûts de transaction, des honoraires de conseil, des primes de fidélisation, des salaires et traitements internes (dans la mesure où les personnes sont affectées à plein temps aux activités d’intégration et de transformation) et certains coûts liés à l’intégration et à la convergence des systèmes informatiques. Les coûts de restructuration concernent principalement les indemnités de licenciement liées aux initiatives d’optimisation des activités. La direction utilise ces mesures financières non conformes aux PCGR pour prendre des décisions financières, opérationnelles et de planification, et pour évaluer la performance continue de XPO et de chaque secteur d’activité.
     
    Nous pensons que le flux de trésorerie disponible est une mesure importante de notre capacité à rembourser la dette arrivant à échéance ou à financer d’autres utilisations du capital qui, selon nous, amélioreront la valeur pour les actionnaires. Nous calculons le flux de trésorerie disponible comme la trésorerie nette provenant des activités d’exploitation continues, moins le paiement des achats d’immobilisations corporelles, plus le produit de la vente d’immobilisations corporelles. Nous pensons que le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté améliorent la comparabilité d’une période à l’autre en éliminant l’impact de notre structure de capital (intérêts et frais de financement), de notre base d’actifs (dépréciation et amortissement), des règlements de litiges, des impacts fiscaux, ainsi que d’autres ajustements tels que présentés dans les tableaux ci-joints qui, selon la direction, ne reflètent pas les activités opérationnelles de base, et aident ainsi les investisseurs à évaluer les tendances de nos activités sous-jacentes. Nous pensons que le bénéfice net ajusté des activités poursuivies attribuable aux actionnaires ordinaires et le BPA ajusté améliorent la comparabilité de nos résultats d’exploitation d’une période à l’autre en supprimant l’impact de certains coûts et gains qui, selon la direction, ne reflètent pas nos activités d’exploitation principales, notamment l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions, les coûts de transaction et d’intégration, les coûts de restructuration et d’autres ajustements, comme indiqué dans les tableaux ci-joints. Nous pensons que la marge (moins coûts de transport et services) et la marge exprimée en pourcentage du chiffre d’affaires (% de marge dans les revenus) améliorent la comparabilité de nos résultats d’exploitation d’une période à l’autre en supprimant les coûts de transport et de services, en particulier le coût du carburant, engagés au cours de la période considérée, comme indiqué dans les tableaux ci-joints. Nous pensons que le résultat d’exploitation ajusté et le ratio d’exploitation ajusté améliorent la comparabilité de nos résultats d’exploitation d’une période à l’autre en (i) supprimant l’impact de certains coûts de transaction et d’intégration et des coûts de restructuration, ainsi que des charges d’amortissement et (ii) en incluant l’impact des revenus de pension encourus au cours de la période considérée, comme indiqué dans les tableaux ci-joints. Nous croyons que le rendement du capital investi (RCI) est un indicateur important, car il mesure l’efficacité avec laquelle nous déployons notre capital. Le RCI est calculé comme le bénéfice net d’exploitation après impôt (NOPAT) pour une période de douze mois divisé par le capital investi à la fin de cette période. NOPAT est calculé comme le BAIIA ajusté moins les frais d’amortissement, les gains immobiliers et les impôts en espèces plus les intérêts des contrats de location-exploitation. Le capital investi est calculé comme les capitaux propres plus la dette et les obligations au titre des contrats de location simple moins la trésorerie, la survaleur et les immobilisations incorporelles. Nous pensons que le levier net et la dette nette sont des mesures importantes de notre position globale en matière de liquidités. Ils sont calculés en retirant la trésorerie et les équivalents de trésorerie de notre dette totale déclarée et en présentant la dette nette comme un ratio de notre BAIIA ajusté déclaré sur douze mois.
     
    En ce qui concerne nos objectifs financiers pour le BAIIA ajusté, le BPA dilué ajusté et le flux de trésorerie disponible pour l’ensemble de l’année 2022, ainsi que notre objectif financier pour le BAIIA ajusté du troisième trimestre de 2022, un rapprochement de ces mesures non conformes aux PCGR avec les mesures correspondantes conformes aux PCGR n’est pas disponible sans effort déraisonnable. Cela est dû à la variabilité et à la complexité des éléments de rapprochement décrits ci-dessus, que nous excluons de ces mesures cibles non conformes aux PCGR. La variabilité de ces éléments peut avoir un impact important sur nos résultats financiers futurs selon les PCGR et, par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de préparer l’état des résultats et l’état des flux de trésorerie prospectifs préparés conformément aux PCGR, qui seraient nécessaires pour produire un tel rapprochement.
     
    Énoncé prévisionnel
     
    Le présent communiqué contient des énoncés prévisionnels au sens de la section 27A de la loi sur les valeurs mobilières de 1933, telle que modifiée, et de la section 21E de la loi sur les valeurs mobilières de 1934, telle que modifiée, notamment des énoncés relatifs à la scission prévue de notre plateforme de courtage technologique et à la vente ou à la cotation de nos activités européennes, au calendrier prévu de ces transactions et aux avantages attendus de ces transactions; nos objectifs financiers pour l’ensemble de l’année 2022 concernant le BAIIA ajusté consolidé, le BAIIA ajusté des expéditions LTL en Amérique du Nord et le ratio d’exploitation ajusté, la dépréciation et l’amortissement (à l’exclusion de l’amortissement des actifs incorporels liés à l’acquisition), les charges d’intérêts, le taux d’imposition, le BPA dilué ajusté (à l’exclusion de l’amortissement des actifs incorporels liés à l’acquisition), les dépenses d’investissement brutes, les dépenses d’investissement nettes et le flux de trésorerie disponible; notre objectif financier du BAIIA ajusté pour le troisième trimestre de 2022; notre attente d’une augmentation de plus de 100 points de base sur douze mois, du ratio d’exploitation ajusté du secteur LTL nord-américain et notre objectif financier d’au moins un milliard USD de BAIIA ajusté pour le secteur LTL nord-américain en 2022, y compris les gains sur les ventes de biens immobiliers pouvant atteindre 50 millions USD au quatrième trimestre 2022. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques sont ou peuvent être considérés comme des énoncés prévisionnels. Dans certains cas, les énoncés prévisionnels peuvent être identifiés par l’utilisation de termes prospectifs tels que « anticiper », « estimer », « croire », « continuer », « pourrait », « avoir l’intention », « peut », « planifier », « potentiel », « prédire », « devrait », « sera », « s’attendre à », « objectif », « projection », « prévision », « but », « orientation », « perspectives », « effort », « cible », « trajectoire », ou la forme négative de ces termes ou d’autres termes comparables. Toutefois, l’absence de ces mots ne signifie pas que les énoncés ne sont pas prévisionnels. Ces énoncés prévisionnels sont fondés sur certaines hypothèses et analyses que nous avons faites à la lumière de notre expérience et de notre perception des tendances historiques, des conditions actuelles et des développements futurs attendus, ainsi que d’autres facteurs que nous jugeons appropriés dans les circonstances.
     
    Ces énoncés prévisionnels sont soumis à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à des hypothèses qui peuvent faire en sorte que les résultats réels, les niveaux d’activité, les performances ou les réalisations soient sensiblement différents des résultats futurs, des niveaux d’activité, des performances ou des réalisations exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prévisionnels. Les facteurs susceptibles de provoquer ou de contribuer à une différence importante comprennent notre capacité à réaliser la scission de notre plateforme de courtage technologique, et à remplir les conditions connexes de la scission, notre capacité à réaliser la vente ou la cotation de nos activités européennes, le calendrier prévu pour la réalisation de ces transactions et les conditions des transactions, notre capacité à réaliser les avantages attendus des transactions, notre capacité à conserver et à attirer le personnel clé pour les activités distinctes, les risques discutés dans nos documents déposés auprès de la SEC, et les éléments suivants : les conditions économiques en général; la gravité, l’ampleur, la durée et les séquelles de la pandémie de COVID-19, y compris les perturbations de la chaîne d’approvisionnement dues aux fermetures d’usines et de ports et aux retards de transport, la pénurie mondiale de certains composants tels que les puces à semi-conducteurs, les tensions sur la production ou l’extraction de matières premières, l’inflation des coûts et les pénuries de main-d’œuvre et d’équipement, ce qui peut réduire les niveaux de service, y compris la rapidité, la productivité et la qualité du service, et les réponses des gouvernements à ces facteurs; notre capacité à aligner nos investissements en immobilisation, y compris l’équipement, les centres de service et les entrepôts, sur les demandes de nos clients; notre capacité à mettre en œuvre nos initiatives en matière de coûts et de revenus; l’efficacité de notre plan d’action, et d’autres mesures de gestion, pour améliorer nos activités de courtage de transport en Amérique du Nord; notre capacité à tirer profit d’une vente, d’une scission ou d’un autre dessaisissement d’une ou de plusieurs unités commerciales, et l’impact de la rémunération importante prévue et d’autres dépenses, y compris les dépenses liées à l’accélération des attributions d’actions, qui seront engagées dans le cadre d’une cession importante; notre capacité à intégrer avec succès et à réaliser les synergies, les économies de coûts et les opportunités d’amélioration des bénéfices prévues en ce qui concerne les sociétés acquises; la dépréciation du fonds commercial, y compris dans le cadre de la vente d’une unité commerciale, d’une scission ou d’un autre désinvestissement; les questions liées à nos droits de propriété intellectuelle; les fluctuations des taux de change; les changements du prix du carburant et de la surcharge de carburant; les catastrophes naturelles, les attaques terroristes, les guerres ou les incidents similaires, y compris le conflit entre la Russie et l’Ukraine et les tensions accrues entre Taïwan et la Chine; les risques et incertitudes concernant les bénéfices attendus de la scission de notre secteur logistique ou d’une future scission d’une unité commerciale, l’impact de la scission de notre secteur logistique ou d’une future scission d’une unité commerciale sur la taille et la diversité des activités de notre entreprise; la capacité de la scission de notre secteur logistique ou d’une future scission d’une unité commerciale à bénéficier d’un traitement exonéré d’impôt aux fins de l’impôt fédéral sur le revenu des États-Unis; notre capacité à développer et à mettre en œuvre des systèmes de technologie de l’information appropriés, et à prévenir les défaillances ou les violations de ces systèmes; notre endettement; notre capacité à lever des capitaux d’emprunt et des capitaux propres; l’impact de la scission de notre secteur logistique ou d’une future scission d’une unité commerciale sur la taille et la diversité des activités de notre entreprise; la capacité de la scission de notre secteur logistique ou d’une future scission d’une unité commerciale à bénéficier d’un traitement exonéré d’impôt aux fins de l’impôt fédéral sur le revenu des États-Unis; notre capacité à développer et à mettre en œuvre des systèmes de technologie de l’information appropriés et à prévenir les défaillances ou les violations de ces systèmes; notre endettement; notre capacité à lever des capitaux d’emprunt et des capitaux propres; les fluctuations des taux d’intérêt fixes et variables; notre capacité à maintenir des relations positives avec notre réseau de fournisseurs de transport tiers; notre capacité à attirer et à retenir des conducteurs qualifiés; les questions de travail, y compris notre capacité à gérer nos sous-traitants, et les risques associés aux conflits de travail chez nos clients et aux efforts des organisations syndicales pour organiser nos employés et nos entrepreneurs indépendants; les litiges, y compris les litiges liés à une classification prétendument erronée des entrepreneurs indépendants et les recours collectifs en matière de valeurs mobilières; les risques associés à nos réclamations autoassurées; les risques associés aux régimes à prestations définies pour nos employés actuels et anciens; l’impact des ventes potentielles d’actions ordinaires par notre président; la réglementation gouvernementale, y compris les lois sur la conformité commerciale, ainsi que les changements dans les politiques commerciales internationales, les sanctions et les régimes fiscaux; les actions gouvernementales ou politiques, y compris la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne; et la concurrence et les pressions sur les prix.
     
    Tous les énoncés prévisionnels figurant dans le présent communiqué sont assortis de ces avertissements et rien ne garantit que les résultats ou les développements réels que nous prévoyons se concrétiseront ou, même s’ils se concrétisent en grande partie, qu’ils auront les conséquences ou les effets escomptés sur nous ou sur nos activités ou opérations. Les énoncés prévisionnels présentés dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de celui-ci, et nous ne nous engageons pas à mettre à jour les énoncés prévisionnels pour refléter des événements ou des circonstances ultérieurs, des changements dans les attentes ou la survenue d’événements imprévus, sauf dans la mesure requise par la loi.
     
    Lorsque la loi l’exige, aucune décision contraignante ne sera prise en ce qui concerne la cession de l’activité européenne, si ce n’est en conformité avec les exigences applicables en matière d’information et de consultation des employés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Download Press Release PDF