En route vers les NTDC : Un père et son fils inversent les rôles

Peuple et culture | Clint Schultz | 9 septembre 2022

Un chauffeur vérifie le côté d’une remorque

Un mot du vice-président, Santé et sécurité de XPO, Greg Pawelski
Les championnats National Truck Driving Championships (NTDC), également connus sous le nom de Super Bowl de la sécurité, constituent le plus grand événement de conduite compétitif de notre industrie. Nous sommes fiers de la performance de nos 32 professionnels de la sécurité cette année à Indianapolis, dont deux championnats nationaux, et nous savons que nos chauffeurs se préparent déjà pour l’année prochaine. 

Au cours de la prochaine année, nous vous ferons vivre chaque mois un bout du parcours vers le NTDC 2023. Grâce au contenu hors-scène du NTDC 2022, aux conseils de sécurité de nos meilleurs chauffeurs et à d’autres informations sur la conduite compétitive, vous apprendrez ce qu’il faut pour être considéré comme l’un des chauffeurs les plus sûrs au pays. Ce mois-ci, vous entendrez Clint Schultz, un représentant du service à la clientèle de Pocatello, en Idaho, qui a déjà participé au NTDC. Son fils, Kolton, 25 ans, s’est qualifié pour le NTDC de cette année après seulement 18 mois en tant que chauffeur pour XPO.

---

Mon fils Kolton n’a pas seulement grandi autour des camions – il a grandi dedans.

Au cours de mes 30 années de conduite, j’emmenais mes trois enfants avec moi pour des transports sur route pendant leurs vacances d’été.

Mes fils Kaden et Kolton, et ma fille, Ashlyn, s’entassaient dans la cabine avec moi et passaient des semaines d’affilée sur la route, visitant le pays, créant des souvenirs et expérimentant la vie de chauffeur.

Je suis fier que parmi toutes les carrières qu’il aurait pu entreprendre, Kolton ait choisi de devenir chauffeur. C’est formidable de voir qu’il y a des jeunes chauffeurs qui prennent la profession au sérieux. Pas seulement pour bien faire le travail, mais pour consacrer des heures supplémentaires pendant leur temps personnel à s’entraîner pour les compétitions de conduite. Ce type d’engagement montre que Kolton et les autres jeunes chauffeurs en compétition se soucient de devenir les meilleurs chauffeurs possibles.

Le NTDC de cette année était particulier. D’une certaine manière, mon fils et moi avons échangé nos rôles. Pendant mes années de compétition, Kolton m’aidait à m’entraîner pour les compétitions et y assistait avec moi. Maintenant, c’est moi qui l’ai aidé à se préparer pour le TDC d’État et le NTDC une fois qualifié.

Nous avons passé beaucoup de temps ensemble sur les parcours de pratique. J’ai essayé de rendre l’entraînement aussi compliqué que possible pour lui car cela l’aiderait à se préparer pour le championnat national. Tout y est passé – feux arrière couverts, dommages au pare-brise, bras d’appui partiellement déployé, etc. – je l’ai soumis à tout durant ses exercices. C’était un super moment de complicité père-fils.

Avant le NTDC, je n’étais pas concentré sur la performance de Kolton. Je savais que les autres chauffeurs de la classe couchette seraient des élites et que la compétition serait féroce. Mais ce n’est pas vraiment ce qui compte.

L’important est qu’il ait apprécié l’expérience, qu’il se soit amusé et qu’il soit resté en sécurité. Je sais de première main que la plupart des chauffeurs qui concourent au niveau de l’État ne se qualifient pas pour les championnats nationaux. Alors que j’ai eu la chance de concourir au NTDC au cours de ma carrière, mon père a conduit pendant plus de 20 ans et ne s’est jamais qualifié.

 

Se rendre au NTDC signifie que l’on compte parmi les plus sûrs et les meilleurs chauffeurs au pays. Je suis fier que mon fils soit l’un d’eux. Excellent travail, Kolton! Mais rappelez-vous, il est temps de commencer à s’exercer pour l’année prochaine.